Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Les deux Congo et l'OUA dans le l'histoire de la lutte de libération de l'Angola(1961-1975)". C'est le titre de la thèse de doctorat unique présentée et soutenue publiquement le 05 mars 2022 à Brazzaville par Henri ZONIABA AYIMESSONE. Domaine : Histoire, formation doctorale : Histoire et Civilisation, option : Histoire contemporaine de l'Afrique, spécialité : Histoire des relations Internationales. Placée sous la Direction de NDINGA MBO Abraham Constant, Professeur Titulaire, Université Marien NGOUABI.

 Le jury a été composé de  : Président du Jury : GAMBEG Yvon Norbert, Professeur titulaire, université Marien NGOUABI, Rapporteur externe : KAMBAYI Bwatsa Jean, professeur Ordinaire, IPN,Kinshasa, République Démocratique du Congo; Rapporteur interne :GOMA THETHET Joachim Emmanuel Maitres de Conférences CAMES, Université Marien NGOUABI; Examinateur: ZIDI Joseph, Maitre de conférences CAMES, université Marien NGOUABI.

Avec la mention très Honorable et les  les félicitations du Jury, Henri ZONIABA AYIMESSONE a voulu montrer entre autres, comment cette lutte sur la libération de l'Angola a constitué la matrice de la formation de l'Etat angolais et la mise en place d'une économie politique des pouvoirs, à la confluence des enjeux idéologiques, sociaux, économiques, politiques et raciaux. lutte qui a été le résultat de la confrontation de deux nationalismes : le nationalisme des colonisateurs et celui des colonisés explique l'impétrant. Ainsi, les révoltes de 1961 sont imputables à deux mouvements africains, le M.P.L.A et l'U.P.A, le premier étant l'héritier des organisations d'assimilados du début du siècle, le second ayant son fief chez les Kongo et leurs alliés a-t-il poursuivi.

Après une longue éclipse, le M.P.L.A a commencé dans l'Est angolais, en 1966, des opérations qui ont donné un caractère national à la lutte qu'il a entreprise. L'U.P.A, qui a constitué un gouvernement en exil, semble marquer le pas au nord ouest a-t-on appris. L'Afrique a constitué depuis la période des conquêtes des territoires par les nations occidentales, un espace stratégique et géopolitique. La course pour le contrôle du fleuve Congo entre Marton Stanley et Pierre SAVORGNAN de Brazza a expliqué l’impétrant.

Il a par ailleurs indiqué que dans l'histoire contemporaine de l'Afrique, après la proclamation des indépendances des années 1960, une grande partie du continent demeurait encore sous le joug des puissances colonisatrices européennes. Les pays de l'Afrique Australe comptent parmi ceux là. Plus proche des deux Congo, l'Angola avait mobilisé suffisamment l'opinion pour mener sa lutte de libération. Elle était devenue un enjeu de taille où deux blocs de l'âge de la guerre froide prirent du plaisir à développer des solidarités actives avec le mouvement de libération de chaque obédience a-t-il ajouté.

C'est dans ce contexte géopolitique que les deux Congo et l'Organisation de l'Unité Africaine se sont impliqués dans la lutte de libération des peuples de l'Afrique Australe et Centrale, dont L'Angola. La séquence de cette histoire de l'Angola que nous avons choisie et celle concerne la longue lutte de libération du joug portugais, sa guerre d'indépendance, de 1961 à 1975 a déclaré l'impétrant dans son exposé. 

Parlant du choix du titre "les deux Congo et l'OUA dans l'histoire de la lutte de libération de l'Angola 1961-1975"; l'impétrant a signifié que le Congo et la RDC qui partagent les frontières, parmi ces pays africains qui ont pris part aux deux temps de l'histoire de la lutte de libération de l’Angola; la guerre anticoloniale 1961-1975 et la guerre civile 1975-2002 au point où ils apparaissent même comme de véritables acteurs. On ne saurait pour cela occulter leurs places dans l'histoire de la lutte de libération de l’Angola, aux côtés des mouvements nationales, notamment le Mouvement Populaire de la Libération de l'Angola; le Front National de la Libération de l’Angola et l'Union National pour l'Indépendance Totale de l'Angola. Les deux Congo avaient, en effet, accueilli les nationalistes angolais à partir de 1961, date de démarrage de la lutte armée, les avaient hébergés et avaient déployé, pour le triomphe de leur cause, une diplomatie agissante.

Le Congo et la RDC s'étaient impliqués dans la résolution du problème angolais, sa décolonisation. Ils avaient, ensuite, accompagné l'Angola, chacun à sa manière, dans la guerre civile, véritable drame pour des mouvements qui s'étaient pourtant battus contre le Portugal, pays colonisateur, pour acquérir leur indépendance. Le positionnement de deux Congo révèle les antagonismes géopolitiques et géostratégiques des puissances occidentales impliquées en Angola, mais aussi de profonds clivages inernes a conclu l'impétrant.

      

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :